login :  


  Les investissements

C’est la première chose à laquelle on pense quand on parle de création d’entreprise. Il s’agit de bien mobiliers (matériels agricoles, outils, véhicule…), ou immobiliers (bâtiment, foncier, dépôts et cautionnement si vous louer un local, droit au bail…).

Evaluer la totalité des investissements nécessaires

Il faut penser à tous les investissements qui vous seront nécessaires et les estimer de manière précise. N’hésitez pas à rencontrer des personnes installées dans le même secteur que le vôtre ou à rencontrer des conseillers pour vous aider (Cf. paragraphe ci-dessous « Qui peut m’aider ? »). Si vous devez réaliser des travaux ou rénovations de bâtiments, demandez des devis auprès d’entrepreneurs.

Parce qu’il est toujours plus difficile de demander au banquier une « rallonge » une fois que le montant a déjà été emprunté que de demander un prêt plus important dès le départ, il est dans votre intérêt de ne rien oublier !

A chacun sa stratégie!

Plusieurs logiques d’investissement existent :

  • Vous pouvez choisir d’investir dans un matériel performant, dans un système mécanisé et fonctionnel, parce que vous privilégiez le confort de travail, la productivité. Les investissements sont donc plus conséquents mais vous êtes prêt à investir un montant d’argent plus important !
  • Vous préférez être plus prudent, vous cherchez à diminuer le montant des investissements : matériel d’occasion, moins de mécanisation et choix de travailler le plus possible « à la main », de manière « traditionnelle ».
  • S’installer de manière progressive : investir petit à petit dans la capacité de production pour ne pas investir un trop gros montant dès le départ et pouvoir faire évoluer son outils de production compte tenu du contexte local.

Dans tous les cas, vous devez savoir combien de temps vous êtes prêt à consacrer à la vie de votre entreprise et estimer ce que vos choix dans tel ou tel système de production impliquent sur le temps de travail. En effet, cela peut vous éviter de mauvaises surprises et vous permettra de prévoir si vous devrez prendre ou non un salarié.

Avant de réaliser votre plan de financement, vous devez donc vous poser les bonnes questions : De quoi ai-je besoin ? Quelle est l’utilité de prendre telle machine plutôt que telle autre ? L’investissement plus important est-il justifiable compte tenu du gain de confort et de productivité que je peux gagner ?

Il faut en effet veiller à ne pas se suréquiper inutilement ou au contraire trop limiter les investissements au détriment du temps de travail. Il n’y a pas de règles en la matière, c’est à vous d’adapter votre stratégie d’investissement en fonction de vos objectifs de travail et des ressources que vous pourrez trouver.

Les pièges à éviter

Le principal piège à absolument éviter est de considérer les investissements comme vos seuls besoins pour la création de votre entreprise. VOUS NE DEVEZ PAS OUBLIER DE COMPTABILISER VOS BESOINS EN FONDS DE ROULEMENT ET LES FRAIS D’ETABLISSEMENT.

De plus, il est important de prévoir des économies de côté et ne pas investir tout votre argent dans l’entreprise, pour parer aux imprévus (aléas climatiques, pannes matérielles…) et vous donner de quoi rebondir en cas d’échec !