login :  


  Plan de financement initial et plan de financement sur 3 ans

A quoi sert un plan de financement ?

Mettre un plan de financement sur papier et chiffrer votre projet en Euros vous permettra de tester votre idée, c'est à dire d’évaluer la rentabilité économique pour savoir si les objectifs de départ vont être atteints. Si ce n'est pas le cas, cela peut faire évoluer les données de votre projet. Deux types de plan de financements doivent être réalisés :

  • Votre plan de financement initial consiste à établir le bilan financier entre vos besoins et ressources disponibles pour la création d’entreprise.
  • Il faut également établir un bilan évolutif, ou plan de financement sur plusieurs années qui va vous permettre de vous intéresser plus précisément à la situation de trésorerie de l’entreprise et vous permettra d’évaluer la rentabilité de celle-ci.Il doit être établi sur les trois premières années après la création de l’entreprise, c’est un tableau qui présente les bilans comptables de chaque exercice (année).

La réalisation d'un plan de financement n’est pas un passage obligé mais cela est fortement conseillé. Celui-ci peut être rendu obligatoire pour accéder à certaines aides.

En agriculture, si vous demandez la DJA (Dotation Jeunes Agriculteur), vous devrez établir un Plan de Développement Economique, c'est-à-dire un plan de financement sur 5 ans à l’issue duquel vous devrez prouver l’acquisition d’un revenu minimum. Cette étude à un coût  (entre 800 et 1 000 €).

D’une manière générale, si vous n’avez pas les compétences pour réaliser votre plan de financement initial et votre plan de financement, vous devrez faire appel à des conseillers. Cette étude a un coût qu’il faut inclure dans les frais de création d’entreprise (frais d’établissement).

Qui peut m’aider ?

Voici une liste (non exhaustive) d’organismes qui peuvent vous accompagner pour réaliser vos plans de financement :

Agriculture

  • Pour obtenir la DJA, vous devez réaliser un PDE. Les services administratifs vont vous diriger vers la Chambre d’agriculture qui dispose de références pour les systèmes conventionnels et les productions classiques (bovin lait, viande, porc,...). Sachez que vous n’êtes pas obligé de réaliser cette étude à la Chambre d’agriculture, tout centre de gestion agricole peut la réaliser.
  • Les AFOCG sont des associations de gestion visant à favoriser l'autonomie de ses adhérents, agriculteurs, artisans, commerçants, aussi bien au niveau de la comptabilité que de la gestion technique, économique ou stratégique. Elles peuvent vous accompagner dans toutes les grandes étapes de la vie de l'entreprise : création, installation, évolution… Plus d’informations sur le site des AFOCG : http://www.afocg.fr. Les contacts de L'AFOCG Morbihan sont disponibles ici.

Agriculture biologique :

  • Les GAB (Groupement d’agriculteurs biologiques) : avec un conseiller qui dispose de référence précises sur les exploitations agricoles labellisées en agriculture biologique, vous pourrez réaliser un plan de financement initial ou sur 5 années. Le conseil peut être pris en charge partiellement ou totalement par les collectivités locales. Contacter les GAB pour plus de renseignements.
  • Agrobioconseil : Propose des études technico-économique pour les agriculteurs bios pour toutes étapes de l’entreprise (installation, conversion en AB, prises de décisions…) et sur toute la région Bretagne. En Ille-et-Vilaine, les frais peuvent être pris en charge par le Conseil Général. Plus d’information sur le site internet Agrobioconseil : http://agrobioconseil.perso.cegetel.net. Pour plus de renseignements, contactez Michel Quéré tel : 02 99 77 09 51 ou  06 33 11 26 67).

Pour les autres activités :

Voici quelques organismes pouvant vous accompagner sur l’aspect financier :

  • Les Chambres de commerce ou Chambres de métiers

Pour avoir une vision globale de votre projet et vous diriger vers les structures et personnes compétentes, et réfléchir sur la stratégie globale du projet, vous pouvez bénéficier d’un primo accueil (plus d'informations ici).